Nos perspectives

L’année 2020 marque pour l’ABC un élargissement de nos cibles et le développement de nos outils pour accélérer la transition bas carbone et sensibiliser le maximum d’organisations et de citoyens.

Nous poursuivrons nos efforts en 2021 en nous concentrant sur les sujets suivants ;

Mobiliser le citoyen en lui fournissant outils et méthodes pour faciliter son engagement dans une démarche de réduction de son empreinte carbone.

  • Nous poursuivrons le développement de la plateforme Nos Gestes Climat et animerons la communauté d’utilisateurs. De nombreuses nouveautés sont prévues pour faciliter son appropriation. Ainsi, nous prévoyons de développer et d’organiser des ateliers collectifs dédiés aux citoyens. Nous animerons 2 webinaires dédiés au passage à l’action.
  • L’année 2021 nous permettra de déployer le kit pédagogique de sensibilisation que nous avons développé pour les scolaires et le personnel éducatif. En effet, le Projet Etablissements Bas Carbone (PEBC), lancé en partenariat avec EduClimat (entité au sein d’Avenir Climatique chargée du scolaire) et le soutien financier de l’ADEME, rencontre un franc succès, que ce soit en France (plus d’une dizaine d’établissements utilisent les premiers contenus dès cette année scolaire) mais aussi en Europe de l’Ouest, à travers sa déclinaison au sein du projet Erasmus+ “Clicks On”. Ce projet européen “nous permettra d’approfondir le kit pédagogique de PEBC produit l’an dernier, d’associer un site web et un calculateur web-based, le tout enrichi d’une pédagogie innovante et facilitant le passage à l’action. Par ailleurs, il permet le financement d’une expérimentation des nouveaux contenus auprès de 3 établissements d’Ile de France.

Mobiliser les territoires et les décideurs publics sur la nécessaire maîtrise de leur empreinte carbone.

Les travaux menés durant l’année 2020 font penser à l’ABC qu’un travail commun avec le RARE serait pertinent à la fois sur des questions méthodologiques et de montée en compétences. Ainsi en 2021 nous travaillerons sur les deux objectifs suivants :

  • Sensibiliser et faire monter en compétences les acteurs régionaux et notamment les observatoires sur une meilleure prise en compte du scope 3 ;
  • Outiller ces acteurs pour faciliter le suivi et l’évaluation des émissions du scope 3. Cet outillage s’appuiera sur l’existant et devra répondre aux besoins des territoires (leviers d’actions, accessibilité de la donnée, automatisation, analyse cartographique, etc.).

Faire prendre conscience aux organisations privées de la nécessité de réaliser un bilan carbone ambitieux et répondant aux objectifs de notre méthodologie.

Depuis plusieurs mois, de nouvelles solutions logicielles de calcul et de réduction des émissions de gaz à effet de serre apparaissent sur le marché, preuve d’une meilleure sensibilisation des acteurs. Toutefois, en promettant un bilan carbone en quelques clics, certaines font fi des principes fondamentaux de la méthode Bilan Carbone®. Et c’est le rôle que nous tenons à jouer ces prochains mois. L’idée même d’être garant d’un exercice réussi qui permet d’enclencher la définition et la mise en œuvre d’une stratégie de décarbonation compatible avec un monde 2° pour une organisation. Respecter le cadre méthodologie est pour nous indispensable. Et au-delà, une montée en compétences de l’ensemble des acteurs sera la clé de la réussite.

Les entreprises souhaitant se lancer dans une démarche de bilan carbone (et non réaliser un bilan GES simplifié) pourront alors s’appuyer soit sur notre réseau d’experts formés soit utiliser notre nouvel outil, le Bilan Carbone +, présenté dans le chapitre ‘Nos projets’.

Nous sommes partenaires en 2021 de l’ADEME et de BPI France pour lancer à partir de septembre 2021 un diagnostic de décarbonation.

Mobilisation de notre communauté

Enfin, nous nous attacherons à poursuivre la mobilisation de notre communauté en animant de nouveaux groupes de travail ou en mettant à disposition de nos adhérents les informations nécessaires pour chaque étape de leur démarche de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre.

Lancer le développement de notre nouvelle méthodologie, la Valorisation des Actions de Transition

Nous souhaitons également lancer le développement de notre nouvelle méthodologie, la Valorisation des Actions de Transition. Après une année d’échanges et de concertation avec des experts du climat, nous pensons qu’il devient urgent de mettre en application nos réflexions. C’est pourquoi nous lancerons en 2021 une campagne de financement et nous mobiliserons nos sponsors pour financer ses travaux qui devraient débuter à partir de septembre 2021.

Nous poursuivrons en 2021 notre volonté de mener des projets en partenariat avec d’autres acteurs engagés

Nous poursuivrons en 2021 notre volonté de mener des projets en partenariat avec d’autres acteurs engagés toujours dans l’objectif d’accélérer la transition. C’est ainsi qu’actuellement nous échangeons avec des partenaires aussi variés que :

  • Le GERES, ONG de développement qui œuvre depuis 1976 à l’amélioration des conditions de vie et lutte contre les changements climatiques et leurs impacts en Afrique, en Europe et en Asie. Le GERES accompagne notamment les territoires à l’international dans la définition et la mise en œuvre de leur stratégie de décarbonation. L’ABC souhaite à travers ces échanges appuyer les missions du GERES en priorité sur les enjeux de comptabilité carbone.
  • Le C3D, association de loi 1901 regroupant directeurs et responsables développement durable et RSE d’entreprises et organisations privées et publiques. Une des priorités de l’association est d’œuvrer à la montée en compétences de ces acteurs sur les enjeux climat. L’ABC participera en 2021 à un cycle de conférences du C3D orienté ‘mesure de l’impact’.
  • L’APCC, partenaire historique de l’Association BIlan Carbone, avec lequel l’ABC co-portera la seconde édition du Sommet Virtuel du Climat. Ce sommet est un événement 100% en ligne et dédié au climat. Il aura lieu du 22 novembre au 3 décembre 2021 et proposera durant 10 jours, trente webconférences et de nombreux ateliers afin de donner aux entreprises, territoires et citoyens les clés pour agir.
  • Alumni for the planet, réseau des diplômés de l’enseignement supérieur français qui s’engagent et agissent pour le climat, lance en 2021 une série de conférences en ligne pour mobiliser ces membres et accélérer la transition écologique. L’ABC, en tant qu’expert des enjeux de comptabilité carbone et de stratégie de décarbonation apportera retours d’expériences et bonnes pratiques.
  • Depuis plusieurs années, l’ABC et le Comité 21 échangent expertises et informations. En 2021, nous souhaitons collaborer pour publier une note de bonnes pratiques autour de l’enjeu de la neutralité en insistant sur le choix de l’échelle territoriale pour sa mise en application.

Plus largement, l’ABC souhaite lancer en 2021 une réflexion autour de la création d’une future coordination technique regroupant les acteurs associatifs oeuvrant pour la transition écologique et climatique.

Nous poursuivrons nos travaux à l’échelle internationale et mobilisons les acteurs à la nécessaire mise à disposition de données

Nous poursuivrons nos travaux à l’échelle internationale et notamment notre volonté de mobiliser les acteurs à la nécessaire mise à disposition de données pour réussir tout exercice d’inventaire. 

Nous venons de rédiger une note exploratoire afin d’identifier les modalités de mise en œuvre et les conditions de réussite d’un déploiement d’une Base Carbone à l’international. Cette note présente les points essentiels à retenir et à mettre en place pour réussir à la fois le déploiement puis l’animation d’une base de données de facteurs d’émissions. Avant la réalisation de tout inventaire, il faut en effet s’assurer d’avoir les bonnes données à disposition. Nous souhaitons en 2021 diffuser cette note afin de sensibiliser les acteurs internationaux aux enjeux de la gouvernance climat à aux intérêts de disposer de bases de données de facteurs d’émission. Nous identifierons pays et acteurs intéressés afin de mettre en application cette note exploratoire. Nous serons également mobilisés sur l’animation de la plateforme Clim’Foot.

Nos objectifs sont les suivants :

  • Animer et consolider le réseau et la plateforme Clim’Foot existants
  • Ouvrir le réseau Clim’Foot à d’autres pays, d’autres partenaires
  • Assurer la durabilité et la reproductibilité du programme Clim’Foot

Conclusion

Nous tenons ici à vous remercier une nouvelle fois, car sans le soutien de nos adhérents et partenaires, notre ambition et nos projets ne pourraient être menées. Or nous savons que sur nos sujets, le passage à l’action devient urgent. Nous poursuivons en 2021 et dans les années futures notre volonté de mettre à disposition les ressources nécessaires pour que chaque organisation, chaque citoyen puisse réussir sa transition, et que collectivement nous gagnons le défi de la lutte contre les changements climatiques.

Le constat du passage à l’action demande des « métriques » robustes pour l’action.

L’ABC, par ses méthodes, ressources et outils, y contribue fortement. Mais ce sont aussi des principes partagés – permettant de dépasser le simple jeu des compétences – qui permettront de construire le chemin de la transition et de viser plus loin. C’est ce que nous souhaitons poursuivre avec les partenariats renforcés, la communauté soudée de nos adhérents et le lancement de la coalition des associations pour le climat. Trois questions fondamentales seront à travailler ensemble : construire un nouveau récit partagé du futur, co-construire l’action et savoir tisser des alliances et des partenariats opérationnels.

Quelle co-construction pour dépasser les clivages ?

Depuis la charte d’Arhus et l’inscription dans le code l’environnement de la concertation publique, de nombreuses politiques publiques font une large part à la participation et à la co-construction. La récente Convention Citoyenne pour le Climat a d’ailleurs démontré toute la pertinence de l’explication et de la pédagogie. C’est aussi la mission que nous souhaitons porter. Le temps passé peut sembler long en amont des projets pour répondre à cela, c’est pourtant du temps et de la performance gagnés sur l’efficacité des politiques qui sont conduites ensuite. Forcément, cela demande des compétences nouvelles : de la pédagogie, de l’écoute, de la bienveillance et des moyens adaptés. Ce sont des conditions essentielles pour embarquer plus solidement dans la déclinaison des récits de transition.

Quelles alliances et partenariats pour construire l’avenir ?

Aucune des solutions ou des scenarios ne se mettra en œuvre sans alliances et partenariats. Il est temps de dépasser le triangle de l’inaction comme le rappelle Pierre Peyretou sur son blog car « attribuer la responsabilité aux autres ne permet pas l’action https://pierre-peyretou.medium.com/». Le temps est sans doute venu de dépasser les compétences strictes et de construire collectivement des chemins d’action ou chacun prend sa part pour ce qu’il est le plus légitime et partage l’effort, les moyens et les objectifs pour viser des objectifs communs avec un agenda partagé.  Voici notre ambition pour les années à venir.

Parcourir le rapport d’activité

L'ABC en un coup d'oeil

Nos projets